Accueil > Encyclopédie > D > Desperate Housewives > Saison 5 > Et Dieu Cra les Femmes
Et Dieu Cra les Femmes
Titre original : The Story of Lucy and Jessie
Saison 5 - Episode 17 | N dans la srie : 105 | N de Production : 517
1re Diffusion (Originale) : 15/03/2009 - (Française) : 28/05/2009

Rsum

En tentant dimpressionner Jessie, une collgue qui doit valuer ses capacits en tant quinstitutrice, Susan passe, aux yeux de celle-ci, pour une lesbienne. De son ct, Gaby convainc Carlos dembaucher Lynette car elle veut que cette dernire espionne Lucy, une ex-petite amie et dsormais collaboratrice de Carlos.
Pendant ce temps, alors que la kleptomanie dOrson empire et que Bree fait tout son possible pour que personne ne le dcouvre, Edie continue fouiller minutieusement le pass de Dave qui prpare sa vengeance.


Synopsis de l'pisode

Voir le synopsis

Distribution & Production principale
Scnariste(s) : Jordon Nardino

Ralisateur(s) : Bethany Rooney

Acteurs présents : Ricardo Antonio Chavira (Carlos Solis), Marcia Cross (Bree Van De Kamp Hodge), Dana Delany (Katherine Mayfair), Jamie Denton (Mike Delfino), Teri Hatcher (Susan Mayer Delfino), Felicity Huffman (Lynette Scavo), Eva Longoria (Gabrielle Marquez Solis Lang), Kyle MacLachlan (Orson Hodge), Neal McDonough (Dave Williams), Doug Savant (Tom Scavo), Nicolette Sheridan (Edie Britt)

Guest Star(s) Rcurents : Kevin Rahm (Lee McDermott) [x27]

Guest Star(s) : Lesley Boone (Lucy Blackburn), Davis Cleveland (Jeffrey), Kevin Cooney (Owen Johnson), Caroline Fogarty (Jody), April Hong (Rceptionniste), Laura Ann Kesling (Mia), Swoosie Kurtz (Jessie), Ken Lerner (Dr Bernstein), Quinton Medina (Charlie), Bevin Prince (Mariana), William Schallert (Ken), Melissa Strom (Nikki), Marc Valera (M. Vivinetto)

Notes de production

* Notes :
- Le titre donn est celui de Canal+, celui de M6 est "Des Intentions Caches".
- Cet pisode marque la 100me apparition de Ricardo Antonio Chavira dans le rle de Carlos Solis.
- Swoosie Kurtz (Jessie) est principalement connue pour avoir jou dans les Liaisons dangereuses avec Glenn Close et John Malkovich (1988). Aprs deux apparitions dans la srie Huff en 2004, elle participe lpisode 19 de la saison 1 (Tomb du ciel) de Lost dans le rle de la mre de John Locke. En 2007, elle incarne le rle de Lily dans la srie Pushing Daisies.
- Dates des diffusions internationales :
● Amrique Latine : le 27 mai 2009 sur Sony Entertainment Television (Canal Sony).
● Australie : le 8 juin 2009 sur Channel Seven/7HD.
● Les Pays-Bas : le 1er septembre 2009 sur Net5.
● Finlande : le 7 septembre 2009 sur Nelonen.
● Allemagne : le 7 octobre 2009 sur ProSieben.

* Allusion :
- Le titre de lpisode en version originale, The story of Lucy and Jessie, fait parti des paroles dune chanson dune comdie musicale joue Broadway, datant de 1971, dont lauteur est Stephen Sondheim et qui porte le titre de Follies.

* Citations :
Mary Alice (en voix douverture) :
- Gabrielle Solis avait horreur des enterrements. Pour toutes sortes de raisons : le noir ne lui allait pas, les pleurs la dprimaient et les lys la faisaient ternuer. Et puis, Gabrielle mprisait tous les vnements dont elle ntait pas le centre dintrt. Par chance, cet enterrement, elle naurait pas ce problme. (Jodie demande Gaby ce qui sest pass quand Bradley, le patron de Carlos, est mort. Gaby demande Carlos de rentrer et Carlos de voit offrir le poste de son ancien patron). Oui, Gabrielle Solis avait horreur des enterrements (Carlos demande Gaby darrter de sourire.). Surtout parce quelle tait incapable de prendre un air triste quand elle ne ltait pas.

Mary Alice (en voix douverture) :
- On en trouve sur tous les trottoirs de nimporte quelle ville. Des gens avec des intentions prcises : la femme qui appelle une vieille amie parce quelle veut emprunter de largent, lhomme qui emmne son patron djeuner parce quil veut le bureau avec fentre, la jeune fille qui soccupe de son vieil oncle parce quelle veut tre couche sur son testament. Oui, on les trouve quasiment partout, faisant tout leur possible pour ne pas dvoiler leurs intentions.

Bree (sarrtant devant Susan et Gaby) : - Sur qui on mdit, l ? Pas sur moi, jespre.
Susan : - Non, on sest dj occup de ton cas.
Gabrielle : - On est pass ma fille, la vilaine voleuse.
Bree : - Oh Seigneur, que se passe-t-il ?
Susan : - Ma coupelle bonbons a disparu. Je lavais encore hier soir quand vous tes venus dner puisque je me souviens quOrson la admire.
Bree : - Oui, je je men souviens moi aussi.
Gabrielle : - Bon, bref. Juanita est alle chez Susan ce matin pour inviter M.J. la fte danniversaire. Et comme on le sait, les bonbons et Juanita, il ny a pas besoin dtre Sherlock Holmes pour lucider laffaire.

Nikki : - Mariana, mon intuition me disait que jallais te croiser ici.
Mariana : - Salut, Nikki. Et Anna va dbarquer dun moment lautre, non.
Nikki : - Non, Anna est enceinte. Tes pas au courant ?
Mariana : - Cest pas vrai, un enfant ? Elle vient davoir trente ans. Mais cest la mort de sa carrire.
Nikki : - Oh non, arrte. Et moi qui vais avoir trente deux ans. Han, si tu savais comme je me sens vieille. Encore plus triste dans le genre. Jai appris que Veronica cherchait du travail et elle a trente neuf ans.
Mariana : - Dans ce milieu ! Oh, oh, mais aprs trente cinq ans, ils te font sortir reculons et ils te tirent dans la figure. (Les deux amies rigolent.)
Femme : - Lynette Scavo. On va vous recevoir.
Lynette : - Jarrive. (Sadressant aux deux femmes.) Vous voulez tre gentilles, si vous entendez un coup de feu, dites mes quatre enfants que je les aime.

Jessie (sadressant Susan) :
- Susan, leurs parents dboursent 22 000 dollars par an pour les scolariser ici. Notre rle nous, professeurs darts graphiques, consistent leur fournir un truc adorable poser sur leur bureau qui les font sourire quand ils libellent le chque pour les frais de scolarit. Non, mais (prenant le dessin dune petite fille) personne ne trouvera ces espces de pattes de mouche adorables (elle repose le dessin et la petite fille la regarde dun air triste). Pas le tien, Mia, ton dessin est rellement prometteur.

Mia : - Jespre quils vont pas vous renvoyer. La dame au pull violet aussi, elle sest dispute avec Mme Jessie et elle est plus l.
Susan : - La dame au pull over violet ?
Mia : - Je nai jamais su son nom, elle est partie tellement vite. Elle tait crative, elle aussi.

Bree (se tenant devant tous les objets vols par Orson) : - Je tcoute.
Orson : - Que veux-tu que je dise ?
Bree : - Explique-moi pourquoi tu persistes avoir cette conduite insense. Quand tu as vol le dictaphone, tu as dis quil sagissait dun drapage, dun acte de vengeance impulsif.
Orson : - Ctait le cas. Au dbut. Mais ensuite a va te paratre trange mais a a commenc mexciter.
Bree : - A texciter ? Voler un canard en cramique gris a texcite vraiment ?

Dave : - Cette vire cest aussi bien pour Katherine que pour nous deux. Dis-lui quelle doit nous accompagn.
Mike : - Ecoute, Dave, et dune je ne lui dis jamais ce quelle doit faire et de deux, on sera mieux entre mecs. On pourra roter et se gratter tout ce quon veut. Et puis, de toute faon, la base, elle faisait pas partie du projet.

Jessie : - Vous mcoutez pas. Je vous dis pas que je renonce lamour subitement, Susan, je vous dis que jy ai dj renonc.
Susan : - Non, je ne vais pas vous laissez faire a. Vous tes brillante et marrante et adorable.
Jessie : - Oh, vous trouvez ? a faisait longtemps quon mavait pas fait un compliment de ce genre.
Susan : - Je suis sincre, vous rendriez plus dune personne heureuse, vous. (Lui mettant la main sur le genou.) Vous tes canon. (Regardant sa montre.) Oh, la la la, jai pas vu lheure passe. Est-ce que dans le rglement, il est interdit darriver ivre lcole ?
Jessie : - Cest vu dun mauvais il.

Gabrielle : - Daccord, et de quelle sorte de baiser on parle ?
Susan : - Un baiser normal sur la bouche qui a dur un peu plus longtemps que jaurais cru.
Lynette : - Est-ce que ctait un bon vieux baiser romantique ? Ou plutt le niveau au-dessus, est-ce quelle ta roul une pelle (faisant le geste) ?

(Aprs les deux baisers de Gaby.)
Susan : - Le deuxime.
Lynette : - Flicitations, Susan, tu sors avec une lesbienne.
Lee : - Rendez-vous la gay pride.

Lynette : - Gaby. Jaurais quelque chose te demander mais tu as le droit de dire non.
Gaby (croyant quelle parle de son baiser donn Susan) : - Pff, je suis flatte mais je ne lai fait que pour aider Susan.

Lynette : - Tu sais que je cherche du boulot en ce moment ?
Gaby : - Ah oui, quest-ce que a donne ?
Lynette : - Cest dur. Figure-toi que pendant que je travaillais au resto, jai vieilli de sept ans et a fait bizarre de voir que de leur ct, tous les cadres dirigeants ont rajeuni de sept ans. Le problme cest que personne ne veut recruter une femme qui aurait pu flirter avec leurs pres au bal du lyce.

Gabrielle : - Lucy Blackburn ! Je ten prie, dis-moi que cest une concidence que ton nouveau bras droit porte le mme nom que ton ex copine.
Carlos : - Ctait pas ma copine. On tait colocataire, on vivait dans le mme appart.
Gabrielle : - Tas quand mme couch avec elle.
Carlos : - Oui, euh, ctait un tout petit appartement. Arrte, ctait juste comme a, ctait il y a un million dannes.
Gabrielle : - a mest gal. Pourquoi tu me las pas dit avant que cette nana soit sur le point de sonner ma porte.
Carlos : - Jen ai eu lintention mais tu tais toujours ct dun couteau.

Gabrielle (parlant de Lucy Blackburn) : - Tas d tre surpris quand tu as ouvert la porte ?
Carlos : - Comment a ?
Gabrielle : - Jveux dire. Cest clair quelle ne compte plus les calories depuis la dernire fois que tu las vue.
Carlos : - Elle a toujours t comme a.
Gabrielle : - Quoi ? Mais, tu couchais avec elle ?
Carlos : - Oui, a te surprend ?
Gabrielle : - Ok, quil ny ait pas de malentendu, elle est attirante. Le truc cest que ton type de femme cest plus le mannequin ultra mince.
Carlos : - Cest sur que tu ne la verras jamais sur un podium.
Gabrielle : - Sauf, peut-tre, au championnat de sumo.
Carlos : - Gaby, tu me crois aussi superficiel que a, il ny aurait que lapparence qui compte ?
Gabrielle : - Oui, je croyais quon avait a en commun.

Lynette (parlant de lemployeur qui lui a fait passer un entretien dembauche) : - Rien, il na mme pas bronch. Je lui ai dit que javais 54 ans et il la gob. Il a pas dit waouh, vous tes supre pour votre ge , tu crois quil aurait fait celui qui nen revient pas ?
Tom : - Ecoute, il ta fil ce job. Tu vas gagner 80 000 dollars par an, chrie, a na aucune importance.
Lynette : - Si, mais si, voyons. Parce que jai 43 ans et jen fais seulement 39.
Tom : - Tas 43 ans ? Mais moi jai deux ans de moins que toi
Lynette : - Je men fiche de lge que tas.

Jessie : - Susan, jtais comme vous il y a vingt ans. Vous tes de toute vidence angoisse lide que la lesbienne qui est en vous essaie de sortir.
Susan : - En ralit, ce qui mangoisse franchement cest la lesbienne qui est dj dehors qui me fait du rentre dedans.

Susan (aux enfants) : - Jadore les rhinocros.
Jessie : - Ah bon, vous tes sre ?
Susan : - Excusez-moi.
Jessie : - Je veux dire, si vous faisiez un safari et que vous voyez une lgante gazelle ct dun rhinocros entrain de grogner et en sueur, vos yeux ne se poseraient pas aussitt sur la gazelle ?
Susan (comprenant lallusion de Jessie) : - Mme sil ne fait aucun doute que je verrais et apprcierais la beaut de la gazelle, si je devais voyager dans un des nombreux pays dAfrique, je serais quand mme plus excite la vue dun rhinocros.
Jeffrey : - Moi aussi jaime les rhinocros.
Jessie ( Jeffrey) : - Nous le savons, Jeffrey, nous tavons tous vu jouer la marelle la rcration.

Lucy Blackburn (en parlant de Carlos) : - Lui et moi, on a vcu ensemble dans une vie antrieure.
Lynette : - Oh, cest drle, Gaby ne ma rien dit.
Lucy Blackburn : - Cest a que jaime justement chez elle. Beaucoup de femmes seraient folles de jalousie si leur mari engageait une de ses ex et sils bossaient ensemble sans que quelquun les surveille, mais elle a assez confiance en elle pour laisser courir.
Lynette : - Oui, oui. Cette Gaby, quest-ce quelle est classe.

Lynette : - Le rideau est tomb, tu peux arrter cette comdie. Si tu mas aid pour ce travail cest parce quil te fallait quelquun qui les espionne.
Gabrielle : - Comment oses-tu mauvaise langue ? Eh oui, cest vrai.

Dr Bernstein : - Souhaitez-vous commencer par une thrapie de couple, tous les deux ?
Bree : - Ce nest pas moi le problme, Dr Bernstein. Cest Orson, le malade. Soignez-le je vous prie (elle sen va).
Orson (au Dr Bernstein) : - Savez-vous pourquoi elle est en colre ? (Le Dr Bernstein fait non de la tte.) Parce quelle na strictement aucun contrle l-dessus. Et je trouve a jouissif (il sourit).

Mary Alice (en voix de clture) :
- On en trouve pratiquement partout. Des gens aimables avec des intentions caches : la femme qui sert de sa voisine pour dcrocher un poste, lpouse qui se sert de son influence pour faire embaucher une amie qui espionnera pour elle, un mari qui se sert de son charme pour voler ses amis. Et une chose est sure, les plus aimables dentre eux ont des intentions qui ne seront perces jour que lorsquil sera dj trop tard.

Membres additionnels de la production

Producteur excutif : Matt Berry (II), Marc Cherry, Alexandra Cunningham, Bob Daily, David Grossman, Joey Murphy, Joey Murphy, John Pardee, George W. Perkins, Larry Shaw, Sabrina Wind
Co-producteur excutif : Dave Flebotte, Lori Kirkland Baker
Producteur : Stephanie Hagen, Charles Skouras III
Producteur superviseur : Jamie Gorenberg
Producteur consultant : Jeff Greenstein
Musique : Steve Jablonsky
Montage : Andrew Doerfer
Directeur de la photographie : Eric Van Haren Noman
Cration des dcors : P. Erik Carlson

 Episode prcdentSaison 5 Episode suivant  
Membres : pour accder aux avantages membres, vous devez tre inscrit ou identifi avec votre login

Mise jour le : 20/06/2015 16:38