Accueil > Encyclopédie > S > Scrubs > Saison 2 > Ma Tragdienne
Ma Tragdienne
Titre original : My Drama Queen
Saison 2 - Episode 21 | N dans la srie : 45 | N de Production : 221
1re Diffusion (Originale) : 10/04/2003 - (Française) : 19/07/2003

Rsum

J.D. sort toujours avec Jamie mais se rend compte quelle a besoin de drames pour vivre une histoire damour tandis que le docteur Cox est oblig de donner un cours sur la faon de bien approcher les patients afin dempcher les problmes dordre juridique.
La mre de Carla meurt ce qui la pousse vouloir se marier immdiatement avec Turk.


Synopsis de l'pisode

Voir le synopsis

Distribution & Production principale
Scnariste(s) : Will Berson

Ralisateur(s) : Michael Spiller

Acteurs présents : Zach Braff (Dr John "J.D." Dorian), Sarah Chalke (Dr Elliott Reid), Donald Faison (Dr Chris Turk), Neil Flynn (Le Concierge), Ken Jenkins (Dr Bob Kelso), John C. McGinley (Dr Perry Cox), Judy Reyes (Infirmire Carla Espinosa)

Guest Star(s) Rcurents : Johnny Kastl (Doug Murphy) [x51], Sam Lloyd (Ted Buckland) [x90], Robert Maschio (Todd Quinlan) [x114], Aloma Wright (Infirmire Laverne Roberts) [x80]

Guest Star(s) : Fred Berny (Lui-mme), Robert Noble (Le prtre), Gabriel Pimentel (Mike), Amy Smart (Jamie Moyer), Larry Udy (M. Weisfeiner), Gillian Vigman (Patiente)

Notes de production

* Note :
- Ted Buckland (jou par Sam Lloyd) rvle quil est strile.

* Gaffes :
- A lappartement de Jamie, quand elle dit J.D. quelle va mettre un jogging, elle jette le magazine quelle tait entrain de lire sur la table basse et se dirige vers sa chambre. Mais dans le plan suivant, elle tient de nouveau le magazine quelle est sense avoir pos.
- LorsquElliot salut Carla dun Salut, salope , J.D. se prcipite pour parler Elliot qui tient une boisson la main du ct du code barre. Quand elle pose sa boisson, sans lavoir tourne, elle se trouve du ct de nom Naked . Dans les deux plans suivants, la boisson change de sens.

* Allusions :
- Dans la version originale, Elliot dclare : When her husband was in a coma, it was all, like, taboo end exciting, but now that its okay for the two of you to be together, the relationships got no snap its got no crackle, J.D. its got no pop. (Dans la VF, Elliot dclare: Quand son mari tait dans le coma, votre liaison tait tabou et excitante mais maintenant que vous avez le droit de vous montrer ensemble, la relation a perdu une partie de son piment, il ny a plus de risque. J.D., a manque de peps.
Snap, Crackle et Pop sont des personnages de dessins anims qui sont sur les botes de riz souffl.
- La scne o Ted Buckland sort de la salle de cours du docteur Cox, il met un bras en lair en signe de victoire. Cest une imitation de Judd Nelson, la fin du film The Breakfast Club. La musique utilise (Dont You (Forget About me) de Simple Minds) est la mme que celle du film.

* Citations :
Penses de J.D. : - Je sors avec une femme dont le mari vient de mourir aprs deux ans passs dans le coma. Cest pas trs vident comme relation. Mais, bon, faut que je sois virile et que jassume mes doutes.
Jamie : - A quoi tu penses ?
J.D. : - Aux ufs. Un jour, on vous dit que cest mauvais pour vous et le lendemain on vous dit cest bon les ufs, cest excellent pour la sant. Absurde ces histoires dufs.
Jamie : - Ah, cest a, cest trs intressant.

J.D. : - Quest-ce quy a ?
Jamie : - J.D. javais tellement envie quon passe une soire romantique.
J.D. : - Mais cest trs romantique. Et dis-moi, chrie, combien de temps est-ce que tu vas immobiliser mes extrmits ?
Jamie (retirant son peignoir) : - Jusqu ce quelles te fassent souffrir.

Elliot (regardant les poignets de J.D.) : - Ce sont des marques de corde, non ?
J.D. : - Non, cest une allergie cause de ma montre. Ils mont pas dit que le bracelet tait en poil de chat.

Elliot (regardant le catalogue de robe de marie) : - Oh, elle ressemble celle que jai achete. (Turk et J.D. lui lance un regard surpris.) Non, non, jai pas achet de robe de marie, jai mme pas de petit copain, a serait vraiment absurde. Mais jen ai vu de trs jolies en soldes.

Turk : - Rappelle-moi, comment sappelle cette styliste que taimais tellement qui a cre ces robes, l Vera
Carla : - Laverge (rires de Turk et J.D.).
Elliot : - Cest pas vrai, vous tes vraiment des gosses. Cest le nom Laverge qui vous clate ?
Todd : - Salut !
Elliot : - Aller, vas-y, balance.
Todd : - Quoi ? Je trouve que Vera Laverge fait des robes ravissantes. En plus, elle a un nom marrant, a fait penser pnis.

J.D. : - En short, hein ?
Le concierge : - Ouais. Quoi, jai pas le droit au short parce que je suis le nullard de lentretien ?
J.D. : - Jai pas dit nullard.
Le concierge : - Non, mais vous lavez pens.
J.D. : - Cest a, oui. Hey, vous avez bu ou quoi ?

Penses de J.D. (alors que le Dr Cox continue de lui parler) : - Bon sens, celui-l quand il commence, y a rien qui peut larrter.
Dr Cox : - impossible.
Carla : - Ma mre est morte.
Penses de J.D. : - A part a.

Le concierge : - Comme vous avez dit que vous aimiez le mien, jai demand ma femme den couper un pour vous. a vous plait ?
J.D. : - Si a me plait ? Tenez, pas plus tard quhier soir, je me demandais, comment est-ce que je peux exposer mes avantages pour que ce soit la fois chic et professionnel ?
Le concierge (montrant le short) : - Cest la rponse votre question. (J.D. sen va et lhomme de lentretien rigole.) tre jeune et en short !

Elliot (parlant de Jamie) : - J.D. si tu trouves que a va moins bien, je peux la sonder pour toi, essayer de voir o est le problme.
J.D. : - a va trs bien, je tassure. Hier soir, on a fabriqu des glaons avec du jus dorange, on samuse.

Ted : - On y va, les enfants. Alors, avant que nous commencions, le docteur Kelso ma demand de vous rappeler les implications et les ramifications lgales de toutes vos sottises et maladresses
Dr Kelso : - Sottises et maladresses ! Taisez-vous Ted, on se croirait dans la Comtesse de Sgur. Ecoutez-moi bien, bande didiots. Plus de 50% des procs quon nous intente sont imputables un dfaut de communication entre patients et mdecins. Je prcise donc que tous ceux dentre vous qui ont tendance sexprimer tort et travers sont convis assister ma prochaine intervention lors du sminaire sur les relations patients-mdecins. Mon premier invit sera le docteur Murphy que jai rcemment entendu dire un de ses malades : Arrter de saigner, faut pas saigner, oh je vous en prie arrter de saigner .
Dr Murphy : - Il faisait une hmorragie.
Dr Kelso (rlant) : - Vous tes catastrophique, imbcile.

Doug Murphy (parlant du Dr Kelso) : - Crve, espce de salopard.
Ted : - On se dfoulera ensemble lors de notre prochaine balade.

Infirmire Roberts : - Docteur Cox, me ferez-vous le plaisir de goter mes ufs mimosas ?
Dr Cox : - Non, sans faon, jau dj la diarrhe.

Carla (parlant de lenterrement de la mre du Dr Cox) : - a cest pass comment pour la votre ?
Dr Cox : - Jen sais rien, je ny suis pas all. Mais ma tante ma dit que mon pre tait trs mouvant (il rigole).

Elliot : - Tu veux que je te dise ce qui ne va pas avec Jamie ?
J.D. : - a va trs bien.
Elliot : - Oh, arrte, elle vient de te virer de son appartement.
J.D. : - Mais non, elle ma rapport a parce quelle sait que jai besoin de mes (il prend un objet dans le sac que lui a donn Jamie) de mes lunettes de protection.
Elliot : - Mmm.
J.D. : - Je dois trononner un truc cet aprs-midi.

Elliot (parlant de Jamie) : - Cest une tragdienne accomplie, J.D. Quand son mari tait dans le coma, votre liaison tait tabou et excitante mais maintenant que vous avez le droit de vous montrer ensemble, la relation a perdu une partie de son piment, il ny a plus de risque. J.D., a manque de peps. Je sais, je suis comme a moi aussi.
J.D. : - Non, Jamie na rien voir avec toi.
Elliot : - Plus de peps.

Dr Cox sadressant un de ses patients :
- Cest quoi, a ? Quatre kilos de plus en huit jours. Bon, rpondez vite cette question. Quest-ce que vous voulez ? Que ma tte explose ? Parce que vous ne pouvez pas savoir quel point cest frustrant de travailler comme un dingue pour essayer de gonfler un minuscule petit ballon lintrieur dune artre pour la dboucher. En sachant que tout ce que le malade doit faire ensuite cest, jen sais rien, marcher un peu tous les matins, se nourrir de crudits et de salade verte mais surtout pas dengraisser comme a. Oh, je sais ce que vous pensez, y a qu voir votre tte hein, cause toujours tu mintresse, cest a hein ? Mais je vais vous dire la vraie vrit, je vous annonce les faits. Vous tes ce que vous mangez et daprs ce que je vois, vous avez dvor au moins trois obses aujourdhui.

Ted : - Vous voyez, docteur Cox, cest exactement le genre dattitude agressive et maladroite qui risque dentraner des difficults lgales.
Dr Cox : - Ted, je ne sais pas ce qui me retient de vous arracher votre cravate et de vous lenfoncer dans lsophage.
Ted : - Je vous ai dj prouv la soire costume de linfirmire Roberts que je la digrais trs bien et que a ne rsolvait rien.

Dr Kelso : - Cest pas possible, Perry. Vous ne pouvez pas passer votre vie insulter les obses et bousculer les avocats.
Dr Cox : - Je ne suis plus un interne et rien ne me force participer votre sminaire sur les rapports patients-mdecins. Dsol, mon petit Bobby, mais vous ne pouvez absolument rien faire contre moi, je regrette.

Dr Cox : - Bonjour tous, je me prsente, docteur Perry Cox. Cest moi qui suis votre professeur.
(Doug lve la main.)
Dr Cox : - Non.
(Doug relve la main.)
Dr Cox : - Non.
(Doug relve la main encore une fois.)
Dr Cox : - Non !
(Cest Todd qui lve la main.)
Dr Cox (se prenant la tte deux mains) : - Oh

Carla (parlant de sa mre) : - Je sais quelle tait vieille, mais ctait ma meilleure amie. Je sais pas comment on doit ragir quand on na plus sa maman.
Turk : - Tu peux peut-tre charger ton homme de remplir le vide quelle a laiss ?
Carla : - a lui plairait. (Pause)
Turk : - Elle me supportait pas.
Carla : - Non, je sais.

Le concierge (chuchotant) : - Chhhhh, je ne voulais pas vous faire peur.
J.D. (chuchotant) : - Pourquoi est-ce quon parle tout bas ?
Le concierge (chuchotant) : - Je voulais voir si vous mimiteriez si moi, je parlais tout bas.
J.D. (chuchotant) : - Ben, oui, vous voyez.

Le concierge : - Mais dites-moi, vous ne devriez pas porter votre short aujourdhui ? Vous avez vu le planning ? Lundi, mardi, short, mercredi, on les lave, jeudi, vendredi, short, le week-end, optionnel. Je me mets en short.
J.D. : - Oui, je sais, je voulais le mettre, mais je lai pas trouv, on la vol dans mon vestiaire.

J.D. : - Euh, ce hamburger est dlicieux. Non, srieusement, cest vrai, on sent bien le pain de mie.
Jamie (jetant son magazine) : - Bon, je vais aller me mettre en jogging.
J.D. : - Tu es dj en jogging.

(J.D. vient de casser la table basse en verre de Jamie.)
J.D. : - Je suis dsol, cest un accident, jai
Jamie : - Pourquoi tu mens ? Jtai demand de ten aller alors tu as dmoli ma table, cest a ?
Penses de J.D. : - Elliot avait raison, elle aime les drames.
J.D. : - Je nai pas pu me dominer, tu me rends dingue.
Jamie : - Viens par l, jai trs envie de toi.

J.D. : - Elle veut se marier tout de suite ?
Turk : - Elle dit que cest romantique dtre spontan.
J.D. : - Waouh, cest trs romantique, enceinte de combien de mois ?
Turk : - Elle est pas enceinte. Moi qui commenais mexciter cette ide, le mariage, lorchestre, le buffet. Et je taurais plac ct dune des surs de Carla.
J.D. : - Ah oui, laquelle ?
Turk : - Celle qui boit trop.
J.D. : - Gnial !

Le prtre : - Vous travaillez ici, je ne vous prendrais que 40 dollars pour la crmonie.
Turk (tombant dans les bras du prtre) : - Merci, mon pre.

J.D. (sadressant un nain) : - Je vous prviens, je supporte pas quon matte ma femme.
Jamie (montrant un homme beaucoup plus grand et fort) : - Euh, ctait pas lui J.D., ctait celui-l.
J.D. : - Non, je je le sais, (montrant le nain) je lai vu, ctait lui.

Jamie (parlant dElliot) : - Quest-ce quy a, quest-ce quil lui prend ?
Penses de J.D. : - Je ne vais quand mme pas mabaisser ce point !
J.D. : - Autrefois, on tait ensemble et maintenant que tu es dans le paysage, elle voudrait me reprendre.
Penses de J.D. : - Et bien si, je lai fait.
Jamie : - Ah, on ne touche pas mon mec, non.

Dr Cox : - Aller Ted, soyez sympa, vous de jouer.
Ted : - Euh, mesdames et messieurs, nous voici runit ce
Dr Cox : - Je dors. Une autre ide. On va tous se taire une demi-heure pour que je puisse faire la sieste et, toi le rongeur
Doug : - Oui, docteur Cox ?
Dr Cox : - Je te conseille davaler vite fait le contenu de ton sac de crudits parce que si je tentends grignoter pendant que jessaie de mendormir, je nhsiterais pas me servir du reste de carottes qui sont dans ce paquet pour boucher hermtiquement tous tes orifices.

J.D. : - Non, non, non, je vais texpliquer pourquoi Jamie a dit a. Tu sais, Turk, il dit souvent Salut mon pote mme quand il parle une fille.
Elliot : - Ouais.
J.D. : - Et bien, Jamie vient de Cincinnati et Cincinnati, ils disent Salut, salope .
Elliot : - Ah marrant.

Carla : - Turk, tes sur que tauras pas de regrets ?
Turk : - Non, jen aurais pas, cest le mariage de mes rves. Ce sera conomique, personne pour vous harceler, en plus tas dit que tappellerais ma mre pour lui dire pourquoi elle est pas invite.
Carla : - a se ngocie.

Dr Kelso : - Enfin, Perry, vous tiez l pour enseigner. Si javais voulu quelquun qui passe sa journe allong ne rien faire, jaurais fait venir un cadavre ou bien ma femme de mnage, Rosella.
Dr Cox (sadressant Ted) : - Et vous l-bas, le traitre, cest vous qui lui avez dit que javais dormi ?
Ted : - Oh, je vous en prie, vous me choquez Cox. Dailleurs, grande nouvelle, je suis strile. (Le Dr Kelso et le Dr Cox se tournent vers lui.) Je voulais dire dgonfl. Mes spermatos tournent en rond au lieu davancer. Je je crois que je fais trop de bicyclette.

J.D. : - Hey, je voulais te dire que tu as raison propos de Jamie.
Elliot : - Hein, hein. Et quest-ce quelle pense que tu es entrain de faire ?
J.D. : - Te supplier de ne pas dbarquer dans mon appartement toute nue et en larmes.

Dr Cox (lisant le cours) : - Bon, vous y tes, on y va. Quand un employ de lhpital a d mal communiquer avec les patients, cela entrane toutes sortes de ramifications lgales ou thiques qui crent des problmes financiers et des rapports difficiles avec les (il se tourne vers Ted qui fait le discours en mme temps) mdecins.
Elliot : - Docteur Cox, a na aucun intrt, je croyais quon tait l pour apprendre.
Dr Cox : - Poupe, pourquoi ils tont envoy ici ?
Elliot : - Oh non, je suis l comme euh, je suis l comme auditeur.

Dr Cox (jetant son cours) : - Bon. Bon, bon, bon, bon, bon, bon. Aller, a suffit, on arrte les conneries. Si vous voulez tre de bons mdecins ou infirmiers, il faut accepter lide que vous aurez des problmes et des tas. Parce que les patients sont des imbciles et quils ont tous la trouille. Il y en a pas mal qui veulent quon leur tienne la main et il faut le faire. Dautres qui ont besoin dun coup de pied au cul et il faut absolument le faire aussi mais l, la vraie question, la seule, cest de savoir si oui ou non, vous aurez le courage de faire ce quau fond de votre cur, vous savez quil faut faire.
Dr Kelso (entrant dans la salle de cours) : - Alors, Ted, comment sen sort le professeur Cox, dites-moi ?
Ted : - Excellent, monsieur.

J.D. : - Mmm, a sent mauvais.
Le concierge : - Quest-ce qui peut sentir comme a ? (Il sort le short que sa femme a fait pour J.D.) Ce short peut-tre ?
J.D. : - Oh.
Le concierge : - Ma pauvre femme a galr pour vous le faire.
J.D. : - Elle a juste coup les manches dune blouse et piqu le bas la machine, cest pas si dur.
Le concierge : - Cest pas si dur ! Et bien sachez que le Seigneur na pas dot ma femme de dizaines de doigts. Elle a seulement lindex et ces deux-l (il montre le petit doigt et le pouce).

Jamie : - Alors, tu crois quElliot est prostre quelque part et quelle est entrain de sangloter ?
J.D. : - Oh, sans aucun doute. Mais pas sur moi.

J.D. (habill en short) : - Bonjour, excusez mon retard.
Dr Cox : - Heureusement que tu arrives, ce serait trop triste un mariage sans le boy scout de service.

Penses de J.D. : - Il faut parfois un prtre pour vous empcher de faire une grosse btise.
Le prtre : - Christopher, jai un trou de mmoire. Quel est le nom de votre future femme ?
Turk : - Carla.

Turk : - Chrie, cest pas ce que tu veux.
Carla : - Quoi ?
Turk : - Je sais que la mort de ta mre, a a t trs dur et que tu as d te sentir seule comme si tu navais plus de famille, mais cest moi ta famille quon se marie maintenant ou quon attende un peu pour que ce soit comme tu las toujours rv (il embrasse Carla).
Dr Cox : - Oh, cest pas vrai, pour me faire perdre mon temps, ce sont les champions ces deux-l.
Infirmire Roberts : - Ouais, men parlez pas.
Elliot : - Oh, faites pas la tte salope, cest plutt chouette.
Infirmire Roberts : - Quest-ce que vous dites ?

Penses de J.D. : - Les grands moments de la vie, cest important, bien sur. Mais les petits le sont peut-tre encore plus. Et une fois quon a compris a, tout devient simple. Il ny a plus quune seule chose qui compte, cest de faire le bonheur de lautre.

* Musiques de lpisode :
- Sleep de Keren DeBerg
- Sex Machine de James Brown (Quand J.D. simagine que Jamie et Elliot prennent des cours de danse ensemble et quand J.D. simagine lenterrement de vie de garon de Turk.)
- Dont You (Forget About Me) de Simple Minds (Quand Ted sort de la salle de cours le bras lev.)

Membres additionnels de la production

Producteur excutif : Bill Lawrence (III)
Co-producteur excutif : Tim Hobert, Matt Tarses , Eric Weinberg
Producteur : Gabrielle Allan, Garrett Donovan, Neil Goldman, Randall Keenan Winston
Co-producteur : Liz Newman
Musique : Jan Stevens
Montage : Rick Blue
Directeur de la photographie : John Inwood
Cration des dcors : Susan Bolles
Producteur associ / dlgu : Danny Rose
Charg de Production : Mark J. Greenberg
Chef accessoiriste : Paul Iannizzotto
Chef dcorateur : Brian Kasch
Coiffeur : Scot Williams
Consultant mdical : Dr Jonathan Doris, Dr Dolly Klock
Coordinateur de la production : Hillary Simone Hirsch
Coordinateur de Post-Production : Nicola Scaramuzzo
Costumes / Costumire : Carey Bennett
Distribution des rles : Brett Benner, Debby Romano
Maquilleur : Darla Albright
Montage de l'histoire : Janae Bakken, Debra Fordham, Mike Schwartz (II), Mark Stegemann
Premier Assistant Ralisateur : Richard A. Wells
Second Assistant Ralisateur : Franklyn M. Gottbetter
Supervisation du scnario : Denise Karey

 Episode prcdentSaison 2 Episode suivant  
Membres : pour accder aux avantages membres, vous devez tre inscrit ou identifi avec votre login

Mise jour le : 12/12/2009 11:38